Installer une yourte dans votre jardin

Nos Tendances et Inspirations

Habitation atypique, la yourte a le vent en poupe. Cette tente circulaire qui puise ses racines en Mongolie fleurit dans les jardins des professionnels qui attirent de plus en plus de touristes en quête d’une expérience hôtelière singulière. Mais saviez-vous que ces habitats alternatifs trouvent également leur place dans les jardins particuliers ? Si vous rêvez d’installer une yourte dans votre jardin, suivez le guide ! Chez Hespéride, on vous accompagne dans toutes les étapes nécessaires pour réaliser votre rêve…

 
Une yourte dans son jardin, pourquoi faire ?

Depuis des millénaires, les habitants d’Asie centrale ont adopté les yourtes pour leur incomparable confort à l’abri du froid et des fortes chaleurs. Si ces constructions légères et démontables s’adaptent parfaitement à leur mode de vie nomade, elles n’en trouvent pas moins leur place dans vos jardins particuliers.Pour ceux qui ont besoin d’une pièce de vie supplémentaire mais qui ne souhaitent pas se lancer dans de gros travaux, la yourte est faite pour vous ! Aussi insolite que dépaysante, la yourte permet de créer une véritable pièce à vivre. Tour à tour chambre d’amis, salle de sport, espace de réception ou home office : les idées ne manquent pas lorsqu’il s’agit d’aménager quelques mètres carrés supplémentaires. Et toujours sans avoir à construire d’extension ! Qu’elles soient traditionnelles ou plus contemporaines, les yourtes présentes sur le marché sont désormais dotées de tout le confort nécessaire et peuvent s’adapter aux dernières tendances en matière de décoration. Leur petit plus ? Conçues à partir de matériaux sains et naturels comme la toile et le bois, les yourtes sont des logements écologiques par essence qui consomment peu de ressources. Pour autant, la plupart des modèles commercialisés sont conformes aux dernières normes en matière d’isolation thermique et phonique. Un petit coin de paradis !

 
Où installer une yourte dans son jardin ?

Facile à monter ou prête à poser, la construction d’une yourte ne présente aucune difficulté pour les bricoleurs amateurs. Avant de vous lancer dans le montage de votre tente, veillez à lui trouver l’emplacement idéal dans votre jardin. S’il est évident qu’un terrain plat et dégagé est nécessaire pour accueillir une telle construction, d’autres paramètres sont à prendre en compte. Au premier rang desquels l’orientation ! De part leur structure arrondie, les yourtes résistent naturellement aux intempéries. En revanche, elles se montrent plus vulnérables face aux vents. Assurez-vous que les fenêtres et les portes de votre yourte s’ouvrent toutes vers l’intérieur. Ainsi, vous les prémunirez contre la poussée des vents forts. Côté exposition, misez sur une orientation sud-est ou sud-ouest pour profiter d’un ensoleillement maximal. En effet, l’éclairage naturel constitue la source de lumière principale à l’intérieur de votre yourte. Enfin, dernier conseil mais pas des moindres, protégez votre yourte de l’humidité. Sa structure n’est recouverte que d’une grande toile qui peut vite se fragiliser sous l’assaut répété de gouttes d’eau. Si vous en avez la possibilité, n’hésitez pas à déposer votre yourte sur une dalle de bois ou de béton. Évitez également les emplacements sous les feuilles des arbres. D’autant qu’en cas de chute de branches, la toile peut se percer et mettre en danger ceux qui l’occupent.

 
Quid de la législation ?

Selon que vous optiez pour une yourte traditionnelle ou contemporaine, vous ne serez pas soumis aux mêmes démarches administratives. Côté pile, la yourte traditionnelle s’apparente à une simple tente circulaire en toile démontable et transportable facilement en une journée maximum. Elle n’abrite aucun bloc sanitaire ou cuisine et ne nécessite aucun raccordement à un quelconque réseau collectif. À ce titre, elle est classée dans les habitations légères de loisirs (HLL) et peut être installée librement, sans autorisation particulière, partout où le plan local d’urbanisme ne l’interdit pas. Toutefois, si votre yourte excède 35 m² ou si elle est utilisée plus de huit mois par an, elle perd son caractère d’habitat à vocation temporaire ou saisonnière. Vous tombez alors sous le coup de l’autorisation administrative via la déclaration préalable de travaux. Côté face, la yourte contemporaine peut impliquer des fondations, des murs, des cloisons ou des fenêtres, des équipements sanitaires ou de cuisine et un raccordement aux différents réseaux collectifs. Dès lors que vous sortez du cadre de la tente, vous êtes soumis au droit commun des constructions impliquant un permis de construire. Prenez soin de vous acquitter des bonnes démarches administratives avant d’entreprendre l’installation d’une yourte dans votre jardin.

 

 

Et si vous aménagiez les pourtours de votre yourte avec la sélection produits Hespéride ?

 

Voile d'ombrage rectangulaire Shae Noisette 119€

Voile d’ombrage rectangulaire Shae Noisette 119€

Hamac Yaqui uni 14,99€

Hamac Yaqui uni 14,99€

Lanterne panier 29,99€

Lanterne panier 29,99€

 

 

 

Laisser un commentaire